La Boisselle

      Le Trou de mine de La Boisselle (Lochnagar crater) est un lieu de mémoire de la Bataille de la Somme. D'un diamètre d'environ 80 mètres et 30 mètres de profondeur, il résulte de l'explosion d'une mine créée par les Royal Engineer tunnelling companies et tout spécialement ici des mineurs gallois du 9e Cheschires.

 

      C'est à 7h28 le 1er Juillet 1916, que la mise à feu de cette mine positionnée en dessous des lignes allemandes à 16 mètres de profondeur et contenant une charge de 27 tonnes d'explosifs (de l'ammonal) eut lieu, deux minutes avant le début de l'offensive franco-britannique de la bataille de la Somme.

 

      Lochnagar est devenu un véritable lieu de recueillement. C'est le seul cratère de mine à être aussi bien conservé dans la Somme et surtout à être accessible au public. Il est la propriété de Richard Dunning, vivant dans le Surrey, en Grande-Bretagne, depuis 1978.



Thiepval

       Le Mémorial de Thiepval commémore l'offensive Franco-Britannique de la Bataille de la Somme de 1916 lors de la Première Guerre Mondiale.

 

Érigé de 1928 à 1932 à l'initiative du gouvernement Britannique, par la Commonwealth War Graves Commission, sur la crête qui domine le village et l'ancien champ de bataille.

 

Grâce aux plans de l'architecte Sir Edwin Lutyens, ce monument mondialement connu a été inauguré le 31 Juillet 1932 en présence du Prince de Galles, futur Edouard VIII, et du Président de la République Française Albert Lebrun.

 

Lors de la Construction de ce Mémorial 73 367 noms de soldats Britannique et sud-africains disparurent sur les champs de bataille de la Somme de juillet 1915 à mars 1918 y ont été gravés.

 

Le Mémorial de Thiepval est le plus imposant des mémoriaux britanniques du monde. Plus de 160 000 visiteurs viennent se recueillir sur le site chaque année.



Beaumont-Hamel

    Le mémorial Terre-neuvien à Beaumont-hamel donne une idée et une vision très réaliste du système de communication des tranchées grâce à un champ de bataille très bien conservé. Le parc s'étend sur 30 hectares et fût inauguré en 1925 grâce au travail de l'architecte-paysagiste Rodolphe Cochius. 

 

    La butte du Caribou trône sur le parc, appelée ainsi car elle est couronnée d'une statue de caribou en bronze, insigne du Royal Newfoundland Regiment, œuvre du sculpteur anglais Basil Gotto.

Positionnées juste en dessous, trois plaques de bronze composent le mémorial national Terre-neuvien dédié aux disparus, sur lequel figurent les noms de 821 membres du Royal Newfoundland Regiment, ainsi que de la Newfoundland Royal Naval Reserve et de la marine marchande qui ont donné leur vie au cours de la Première Guerre Mondiale et dont le lieu de sépulture est inconnu.

 

   Le 1er Juillet 1916, à 9h15, environ 801 hommes appartenant à ce régiment, à peine sortis de leurs tranchées, se trouvèrent pris sous le feu de mitrailleuses allemandes très puissantes (dont la fameuse Maxim Mg O8). A 9h45, c'est à dire une demi-heure plus tard, ils n'étaient plus que 68 valides.

À Beaumont-Hamel, le mémorial terre-neuvien donne une vision émouvante et réaliste batailles grâce à un champ de bataille et un réseau Division admirablement bien conservé. - See more at: http://www.somme14-18.com/lieu-de-souvenir/memorial-terre-neuvien-beaumont-hamel#sthash.CPii534N.dpuf


Pozières

     Le village de Pozières, se trouve au sommet d'un plateau (cote d'altitude 160) à peu près au centre de ce qui était le secteur britannique de la bataille de la Somme.

Pozières était essentielle pour les défenses allemandes, le village fortifié formant un poste avancé pour la seconde ligne de tranchées défensives connues par les Britanniques comme la « vieille ligne allemande » ou l’OG Lines. Cette ligne se prolongeait au-delà de la ferme Mouquet vers le Nord.

 

     Les Australiens ont subi de lourdes pertes. Ils ont perdu autant d'hommes dans la bataille de Pozières en six semaines que dans l'ensemble de la campagne de Gallipoli. Le coût en vie humaine fut énorme et l'historien officiel australien Charles Bean a pu écrire que « le plateau de Pozières a vu semer le plus de vies australiennes que n'importe quel autre endroit sur terre ».



Longueval

     Le mémorial commémore les 25000 volontaires sud-africains, hommes et femmes de toutes races et de toutes religions, tombés aux cours des deux guerres mondiales et durant la guerre de Corée.

 

     C'est le 15 juillet 1916 que, la Brigade, comprenant 121 officiers et 3032 hommes de rang, reçut la mission de prendre et  de tenir le bois "à tout prix". Durant 5 nuits et 6 jours, les Sud-Africains luttèrent contre diverses unités du 4ème Corps d'armée allemand. Surpassés en nombre et attaqués sur 3 côtés, pratiquement décimés, ils parvinrent après d'âpres combats, allant jusqu'au corps à corps, à conserver une partie du bois. A la relève, le 20 juillet, seulement 142 hommes répondirent à l'appel et sortirent tout de suite de ce qui restait du bois. Ces combats ayant été si violents, les troupes anglo-saxonnes le rebaptisèrent, "Delvil wood", "le bois du diable".



Mémorial Villers-Bretonneux


English speaking guide

Prévisions Meteo Albert